Nous avons déjà reproduit sur ce blog un texte de Simone Weil extrait de la Condition ouvrière.

Le présent ouvrage est intégralement consacré à la pensée de cet auteur avec un article particulièrement intéressant dans lequel l’auteur compare la pensée de Simone Weil et celle d’André Gorz.

Nous en reproduisons un extrait : La question qui traverse l’œuvre de Simone Weil est donc la suivante : que doit être le travail, dans son contenu et dans sa forme quotidienne, pour qu’il permette de transférer hors de sa sphère propre – dans toutes les activités, sans exception – les vertus et les valeurs qu’il est censé porter ? Pour André Gorz, au contraire, la « “vraie vie” commence hors du travail, le travail devient un moyen pour élargir la sphère du non-travail, il est l’occupation temporaire par laquelle les individus acquièrent la possibilité de poursuivre leurs activités principales9», qui sont des activités choisies. Il résume ainsi sa thèse : « Il ne s’agit plus de conquérir du pouvoir comme travailleur, mais de conquérir le pouvoir de ne plus fonctionner comme travailleur10. » Dépasser le capitalisme – la seule société entièrement fondée sur le travail –, ce serait passer à une société où le travail ne serait pas l’activité essentielle des individus et où le travail-emploi ne serait plus le fondement des rapports sociaux.

Nous renvoyons le lecteur à l’ouvrage complet accessible ci-après pour approfondir les différentes thématiques de l’oeuvre de Simone Weil.

N'attendez-plus, téléchargez dès à présent l’application MesHeuresSup et restez maître de votre temps

Recevez un lien de téléchargement

En vertu de notre Charte des Données personnelles et de la réglementation RGDP, les informations renseignées ne seront jamais conservées.

Les liens de téléchargement ont bien été envoyés !

N'attendez-plus, téléchargez dès à présent l’application MesHeuresSup et restez maître de votre temps