Nous reproduisons ci-après le résumé d’un article publié en novembre 2018 sur l’impact de la méditation dans le cadre du milieu de travail sur la production de stress.

Les interventions fondées sur la pleine conscience (IBM – Mindfulness-based interventions) ont été associées à une amélioration de la satisfaction au travail, du bien-être, de la santé et de la réduction du stress au travail chez les employés. Toutefois, jusqu’à présent, la synthèse des données probantes sur l’effet des IBM sur les indices physiologiques associés au stress et à la mauvaise santé a fait défaut. Par conséquent, l’examen systématique actuel visait à faire la synthèse de la documentation tirée d’échantillons d’employés afin d’orienter les recherches futures sur les indicateurs physiologiques et les systèmes biologiques les plus susceptibles d’être touchés par les IBM.

Méthodes
Des recherches ont été effectuées dans les bases de données électroniques. Les études qui ont mené un programme axé sur la pleine conscience auprès d’un échantillon d’employés, qui ciblaient le stress en milieu de travail ou l’engagement au travail et qui mesuraient un résultat physiologique ont été choisies pour inclusion. Les études utilisant un modèle entre groupes ou à l’intérieur d’un même groupe ont été incluses. Neuf articles répondaient aux critères d’inclusion de notre examen systématique et de notre méta-analyse de la documentation.

Résultats
Les IBM se sont révélés efficaces pour réduire la production de cortisol, comme l’indiquent les pentes diurnes élevées et faibles des cortisols. Cependant, aucun changement n’a été observé en ce qui concerne la réponse au réveil du cortisol ou les concentrations à des moments uniques du matin et de l’après-midi. Les IBM ont également amélioré l’équilibre autonome, évalué par des mesures de cohérence de la variabilité de la fréquence cardiaque, mais pas la tension artérielle. La réactivité du système nerveux sympathique mesurée par l’alpha-amylase salivaire a également été réduite à la suite d’une IBM. Bien que certains aspects de la fonction immunitaire aient également été améliorés à la suite des IBM, en particulier l’augmentation de la réponse anticorps à un vaccin viral et la réduction des concentrations de protéine C réactive, chacun de ces résultats n’a été évalué que dans une seule étude.

Conclusion
Dans l’ensemble, les résultats suggèrent que les IBM sont une avenue prometteuse d’intervention pour améliorer les indices physiologiques du stress. Nos résultats suggèrent que les modifications de la sécrétion diurne de cortisol et de la cohérence du VRC pourraient être particulièrement influencées par les IBM. Les études futures devraient viser à évaluer de multiples indices physiologiques afin de confirmer les résultats actuels et d’améliorer la compréhension actuelle des systèmes biologiques (et des indices au sein de ces systèmes) qui présentent des réponses indiquant une réduction du stress causé par les IBM.

 

N'attendez-plus, téléchargez dès à présent l’application MesHeuresSup et restez maître de votre temps

Recevez un lien de téléchargement

En vertu de notre Charte des Données personnelles et de la réglementation RGDP, les informations renseignées ne seront jamais conservées.

Les liens de téléchargement ont bien été envoyés !